Prof. Dr. Ali EKİZ

Sıkça Sorulan Sorular

La périnatologie est une branche de la science qui détermine les grossesses à haut risque et problématiques et s’occupe du diagnostic et du traitement des maladies du bébé dans l’utérus.

La Périnatalogie, qui diagnostique les affections négatives de la grossesse et applique les traitements nécessaires, a pour objectif de planifier le suivi de la grossesse et les traitements nécessaires.

Périnatalogie ;

Améliorer la santé des futures mamans et de leurs bébés,

Diagnostic précoce des anomalies fœtales,

Dépistage des anomalies chromosomiques,

Prévenir les fausses couches et les mortinaissances,

La naissance prématurée peut être détectée et évitée,

Il travaille dans les domaines du diagnostic des problèmes pouvant survenir lors de grossesses multiples.

 

• Fausses couches et récidives de fausses couches

• Naissance précoce

• Naissance de bébés très maigres et très obèses

• Empoisonnement pendant la grossesse

• Vous avez des saignements excessifs pendant l’accouchement.

• Avoir subi une intervention chirurgicale pour un myome

• Rupture utérine

• Grossesse extra-utérine

  • La grossesse à risque concerne un groupe de patientes très large. Regroupement de personnes susceptibles d’avoir une grossesse à risque ;
  • Risques actuels des femmes enceintes
  • Risques liés à la grossesse précédente
  • Risques pour le fœtus et la naissance

 

  • Échographie fœtale détaillée
  • Anomalies fœtales
  • Échocardiographie fœtale
  • Anomalies cardiaques fœtales
  • Diagnostic prénatal
  • Procédures de diagnostic dans l’utérus
  • Complications de la grossesse
  • Imagerie fœtale en quatre dimensions
  • Diagnostic des maladies génétiques dans l’utérus
  • Conseil en grossesses à risque
  • • Gestion des grossesses multiples

Le triple test, également appelé « Triple test », est un dépistage réalisé sur les femmes enceintes entre la 16ème et la 20ème semaine de grossesse.

Trois mesures hormonales différentes sont effectuées dans l’échantillon de sang prélevé sur la future mère. Cette mesure hormonale est traitée en saisissant dans un programme informatique spécial des variables telles que l’âge de la future mère, son poids, le fait qu’elle fume ou non et la semaine de grossesse.

Il s’agit du dépistage chez le bébé pendant la grossesse de troubles chromosomiques tels que la trisomie 21 (syndrome de Down), la trisomie 18 (syndrome d’Edwards) et d’anomalies appelées « anomalies du tube neural ». Comme le double test, le triple test est un test de dépistage qui sélectionne le groupe à risque. Le taux de réussite du triple test pour détecter le syndrome de Down est d’environ 70 %.

Le seul avantage du triple test est qu’il avertit d’une anomalie du tube neural (trouble de la fermeture de la colonne vertébrale) si l’AFP est élevée. Cependant, étant donné que l’anomalie du tube neural est une pathologie qui peut être détectée par échographie et que la mesure de l’AFP peut être effectuée seule, il n’est pas nécessaire d’appliquer le triple test aux patients présentant des résultats normaux au double test.

L’insuffisance cervicale ou insuffisance cervicale est la condition dans laquelle le col n’est pas suffisant pour permettre la poursuite de la grossesse.

Dans de telles grossesses, à mesure que la grossesse progresse, le col de l’utérus se raccourcit et s’ouvre, entraînant une naissance prématurée. Cela aboutit parfois à la fausse couche d’un fœtus trop petit pour survivre entre 16 et 20 semaines, et parfois à la naissance prématurée d’un fœtus qui peut être maintenu en vie en soins intensifs entre 24 et 34 semaines.

Bien que la cause ne puisse généralement pas être déterminée, l’insuffisance cervicale peut être causée par des opérations telles que la conisation qui entraînent une perte de tissu dans le col de l’utérus, des avortements généralement entre 14 et 16 semaines, des anomalies utérines congénitales et des traumatismes normaux à la naissance.

Si une telle fausse couche s’est produite une fois, la longueur du col doit être surveillée lors des grossesses ultérieures et la patiente doit être évaluée en fonction de la nécessité d’un cerclage cervical (le processus de rétrécissement du col par suture) sur la base des résultats.

Dans les cas où le col est dilaté, cette procédure peut être réalisée en urgence. Cependant, après l’intervention, il existe un risque d’accouchement prématuré, d’infection utérine et d’ouverture du sac amniotique (rupture des eaux). Les interventions réalisées en urgence ou après la 20e semaine de grossesse sont particulièrement plus risquées.

Il est très important d’être informé de chaque instant du bébé, de ses étapes de développement et de son état de santé général pendant la grossesse. C’est pour cette raison que le développement de la future maman et du bébé est suivi en détail tout au long de la grossesse. L’échographie peut être présentée comme l’une des inventions miraculeuses qui informent le médecin et la future maman sur tout ce qui concerne la grossesse, du début à la fin de la grossesse.

Une échographie détaillée (échographie de deuxième niveau, échographie couleur) est généralement réalisée entre 20 et 23 heures. Il s’agit d’un examen réalisé sur une période de plusieurs semaines.

Tous les organes sont évalués en détail et 80 à 90 % des maladies visibles chez les nouveau-nés peuvent être diagnostiquées.

Cet examen peut également être considéré comme un contrôle du bébé dans l’utérus. L’examen dure environ une demi-heure en moyenne. La position et la mobilité du bébé peuvent prendre plus ou moins de temps en fonction du tissu adipeux sous-cutané de la mère.

Grossesses gémellaires ou multiples

• Retard de développement chez le fœtus

• Incompatibilité sanguine chez le bébé

• L’eau est inférieure ou supérieure à la normale

• Mauvaise posture dans l’utérus

• Maladies détectées chez le bébé

Detaylı ultrason (ikinci düzey ultrason, renkli ultrason) genellikle 20-23. haftalar arasında yapılan bir incelemedir.

Tüm organlar detaylıca değerlendirilir ve yeni doğan bebeklerde görülebilecek hastalıkların %80-90’ına tanı konabilir.

Bu inceleme bebeğin anne karnındaki check-up’ı olarak da düşünülebilir. İnceleme ortalama yarım saat kadar sürer. Bebeğin pozisyonu, hareketliliği, annenin cilt altı yağ dokusuna göre daha kısa veya daha uzun da sürebilmektedir.

• Accouchements de grossesses multiples

• Adhésion anormale du partenaire du bébé à la paroi utérine

• Le partenaire du bébé vient avant le bébé.

• Risque de saignement excessif

• Risque d’hystérectomie

  • Le test de dépistage quadruple est l’un des tests qui permettent essentiellement de dépister le syndrome de Down chez le bébé pendant la grossesse. Le taux de réussite du quadruple test de non-détection du syndrome de Down est d’environ 75 %.

    Le test quadruple est ainsi nommé car il donne des résultats utilisant quatre paramètres mesurés à partir du sang de la femme enceinte.

    Ces; Alpha-fœtoprotéine (AFP), gonadotripine chorionique humaine (HCG), inhibine A et estriol. Le quadruple test de dépistage doit être appliqué entre la 16e et la 20e semaine de grossesse. Idéalement, il s’applique également entre la 16ème et la 18ème semaine.

    Le test mesure également s’il existe des troubles ou des problèmes au niveau du cerveau, de la moelle épinière et d’autres tissus nerveux du système nerveux central (voie nerveuse) du fœtus, grâce à l’AFP.

    Le test de quadruple dépistage est appliqué avec un échantillon de sang prélevé sur la mère après échographie. L’échantillon de sang est envoyé au laboratoire pour analyse. Cela peut prendre jusqu’à quelques jours pour recevoir les résultats.

Le diabète survient chez les personnes prédisposées en raison des changements hormonaux pendant la grossesse. Selon les caractéristiques de la société, le diabète est observé dans 6 à 7 % de toutes les grossesses. 90 % d’entre eux sont des diabètes gestationnels, c’est-à-dire des diabètes qui surviennent pendant la grossesse.

Son incidence est plus élevée chez les mères de plus de 35 ans, chez celles qui sont obèses, chez celles qui ont déjà donné naissance à un gros bébé ou qui ont des antécédents de diabète survenus pendant la grossesse et chez celles ayant des antécédents familiaux de diabète.

Le diabète gestationnel survient entre la 24e et la 28e semaine de grossesse. Elle est déterminée par le test de charge en sucre réalisé dans les semaines précédentes. Ces tests sont effectués à chaque grossesse. Le test de diagnostic du diabète gestationnel, appelé à tort test de charge en sucre pendant la grossesse et dont le véritable nom scientifique est « Test de tolérance au glucose », ne nuit ni à la mère ni au fœtus.

Le test oral de tolérance au glucose se déroule en une ou deux étapes. 75 grammes. Dans le test de charge en glucose en une étape, les valeurs sanguines sont vérifiées 1ère et 2ème heure après avoir bu du sucre après un jeûne de 8 heures.

Le test de glycémie de 50 g est un test qui mesure la glycémie à la première heure sans jeûne, et si elle est élevée, les valeurs de glycémie de 100 grammes sont mesurées à la 1ère, 2ème et 3ème heure. Les tests qui mesurent uniquement les niveaux de sucre à jeun et postprandiaux ne sont pas des alternatives à ces tests.

Le traitement des patientes atteintes de diabète gestationnel consiste à garantir que la régulation de la glycémie est maintenue à des niveaux normaux grâce à un régime alimentaire et à de l’exercice. En cas d’échec, de l’insuline doit être administrée pendant le traitement. L’autosurveillance de la glycémie à la maison est enseignée et la thérapie nutritionnelle médicale est expliquée.

Le but de la thérapie nutritionnelle médicale est : Il s’agit de réguler l’équilibre des glucides, des protéines et des graisses dans l’alimentation de la femme enceinte. L’objectif est de maintenir la glycémie à jeun en dessous de 95 mg/dl et de maintenir la glycémie postprandiale de la 1ère heure en dessous de 145 et la glycémie postprandiale de la 2ème heure en dessous de 125.

Si les niveaux cibles de sucre dans le sang ne sont pas atteints avec une thérapie nutritionnelle médicale et de l’exercice, un traitement à l’insuline est recommandé pour la femme enceinte. Après avoir commencé à prendre l’insuline, la femme enceinte doit continuer à suivre un régime et à mesurer elle-même sa glycémie.

La future maman ;

• Avoir moins de 18 ans et plus de 40 ans

• Avoir des antécédents de fausses couches à répétition

• Avoir un poids insuffisant ou un surpoids

• Avoir une relation consanguine avec son conjoint

• Consommation de cigarettes ou d’alcool au-dessus de la normale

• Présence d’une ou plusieurs des maladies suivantes liées à la tension artérielle, au goitre, au cœur, au sucre, au foie, aux vaisseaux sanguins, à l’épilepsie et à la thyroïde.

• Ayant subi des interventions chirurgicales majeures,

• Consommation de drogues pour quelque raison que ce soit

font partie des risques actuels.

PRENEZ VOTRE RENDEZ-VOUS AVEC LE PROF. DR. ALİ EKIZ

Via le bouton WhatsApp, spécialiste en périnatologie (grossesse à risque) Prof. Dr. Vous pouvez prendre rendez-vous avec Ali Ekiz.

Profile Picture
Prof. Dr. Ali EKİZ Kadın Doğum ve Perinatoloji Uzmanı
×
Merhabalar. 🙋🏻‍♂️
Mesajınızın ardından asistanlarım, en kısa zamanda sizinle iletişime geçecekler. Teşekkürler. 🙏